ACCUEIL

Actualités


Nos reproductions
pariétales
















Historique des reproductions pariétales à Basic Théâtral de Lyon -
De la représentation théâtrale à la transmission du patrimoine artistique et scientifique


Historiques des reproductions pariétales à Basic Théâtral

Basic Théâtral de Lyon a eu l' opportunité de réaliser en 1980 pour la Réunion des Musées Nationaux , et en collaboration avec Kodak Pathé, la première copie, grandeur nature, de la Salle des Taureaux de la Grotte de Lascaux pour l' exposition « La vie mystérieuse des chefs d' oeuvre, la science au service de l' Art » .
Par la suite Basic Théatral de Lyon réalisa en collaboration avec Kodak Pathé, deux facs-similés du Tombeau de Sennefer : * le premier en 1985 actuellement en possession du Musée de Tessé au Mans, * le second en 1987 pour le Musée d' Hildesheim en Allemagne, qui a été présenté dans plusieurs villes allemandes.
Depuis Basic Théâtral de Lyon a racheté et exploite la partie technique du brevet d' invention de Kodak Pathé : transférer l' émulsion d' une photographie, rigoureuse, de l' oeuvre sur la reproduction, exacte, du relief de la paroi.
Cette technologie présente au grand public des fac-similés d' un très grand réalisme et de haute qualité des reproductions iconographiques.
Les meilleures techniques de précision actuelles sont utilisées pour réaliser ces transferts photographiques.
- relevés photogrammétriques pour la reproduction du relief et la mise aux dimensions de chaque cliché photo,
- relevés colorimétriques pour les contrôles de la qualité des couleurs tout au long de la fabrication et de leur conservation dans le temps,
- construction et reproduction de la paroi en résine synthétique, pour la stabilité et la conservation de l' ouvrage
La récolte préalable des données propres au système de reproduction constitue en soi une « sauvegarde cohérente » des oeuvres dès la phase d'étude.
C'est un nouvel outil pour les publications des archéologues modernes.

Alain CUNILLERA

De la représentation théâtrale à la transmission du patrimoine artistique et scientifique

Basic Théatral de Lyon, il y a 25 ans environ, a été créé pour réaliser des décors de spectacles vivants  principalement opéra et théâtre. Il s'agissait -comme je l'avais appris dans les ateliers du TNP de Roger Planchon et Patrice Chéreau- de construire des décors dans la veine hyperréaliste, des reproductions d'architectures et de peintures qui en respectent la forme et la matière.
Pour ce faire, notre entreprise s'est attachée à la fidélité des reproductions tout en améliorant les qualités techniques des réalisations. L'industrie utilisait de nombreux matériaux de synthèse qui ne demandaient qu'à être adaptés à notre profession -silicones - résines synthétiques - trames de stratification - etc... Ils confèrent en effet une résistance accrue et une durée de vie plus longue aux diverses fabrications.
Cette maîtrise des méthodes de reprodution fidèles des grands formats à trouver naturellement son application pour l'art statuaire ou pariétal.
En 1979, nous avons été contactés par la Réunion des Musées Nationaux pour l'étude du projet de reconstitution grandeur nature de la Grande Salle des Taureaux de Lascaux (exposition "La Science au service de l'Art, au Grand Palais). Nous avons d'emblée éliminé la méthode de reproduction préconisée -plâtre ou béton projeté sur trame métal et grillage. Ce mode de réalisation de la structure nous aurait forcément éloigné des relevés photogrammétriques, très précis, fournis au départ. De plus, le plâtre ou le béton, trop lourds, sont aussi des supports très médiocres (salpètre - moisissures - champignons...) pour des reproductions de peinture sensées être plus solides que l'original.
Nous avons donc réalisé pour cette copie une fine coque de résine synthétique imitant précisément la roche et collant au plus près aux courbes photogrammétriques verticales et horizontales croisées.
C'est donc en adaptant, avec les spécialistes, les techniques scientifiques les plus précises de l'époque (encore très performantes de nos jours) que nous nous sommes rapprochés de la conservation de l'art et des musées.
Nous avons dans la même lignée, réalisé des copies exactes du Tombeau de Sennefer... et des fresques de Santorin - 41 pièces (dont les 3/4 étaient restées dans les ateliers de conservation du professeur Doumas à Akrotiri et donc connues que des spécialistes).
Pour réaliser ce travail, nous avons acquis le brevet de reproduction par transfert de gélatine qui, dans sa forme prototype, avait reproduit les taureaux de Lascaux pour l'exposition précitée. Nous avons embauché l'un des inventeurs de ce procédé pour le finaliser et le rendre résistant au contact et au vieillissement.
Par ce procédé photographique, Basic Théatral, peut restituer à l'identique l'image captée sur une paroi. C'est le seul procédé existant, -contrairement à certaines affirmations-, ne faisant pas intervenir la main d'un peintre qui repeint "à la façon de..... nos ancêtres". Notre méthode de travail a permis à des archéologues autrichiens, par exemple, de décèler des traces de fusains sur des traits de frises et de sous bassements qui leur ont permis d'établir des similitudes de connaissances entre les artistes de Santorin et les artistes égyptiens. Détails qu'aucun peintre n'était capable de déceler, même sur une diapositive (technique ancienne et encore utilisée pour les reproductions pariétales) donc encore bien moins capable de reproduire... à l'identique.
Au fur et à mesure de nos travaux dans le domaine du patrimoine, nous avons donc appris à travailler avec les scientifiques et dans le souci du respect total de l'original. La reproduction facilite l'accès à l'oeuvre mais ne doit en aucun cas, ni dénaturer l'oeuvre originale, ni en substituer une copie trompeuse.
Cette déontologie ressentie nous a amené à adhérer comme membre bienfaiteur à l'ICOM.
Les colloques sur la conservation nous permettent de nous tenir à jour des nouvelles techniques éventuelles, mais aussi de nous maintenir une éthique conforme à notre époque.
Parallèlement nous avons travaillé sur plusieurs sujets scientifiques pour des réalisations muséographiques :
- Expliquer certaines notions permettant de comprendre les phases de création de notre galaxie "Rendez-vous des Planètes" à la Cité des Sciences et de l'Industrie à Paris
- Quels étaient la morphologie et le mode de vie des micro-organismes réfugiés dans les couches sableuses "La Méiofaune" à La Grande Galerie de l'Evolution au Museun d'Histoire Naturelle à Paris
- La chimie, la vie religieuse des moines systerciens, le fonctionnement du calendrier gaulois... etc
Beaucoup de réalisations où, néophyte sur le sujet, nous avons dû traduire, reproduire, mettre en volume les données délivrées par des spécialistes passionnés qui nous honorent en nous confiant une partie de leur mission de transmission du patrimoine.

Alain CUNILLERA



Toutes les images présentes sur le site sont la propriété de Basic Théâtral de Lyon et sont par conséquent interdites à toute reproduction - totale ou partielle - sauf accord de notre part.

Plan du site - Contact - Webmaster


Administration